Disponible en tournée

Rapport sur moi

De Grégoire Bouillier
Mise en scène de Matthieu Cruciani
Création : 2011-2012
Production : Cie 
The Party, La Comédie - CDN de Saint-Étienne

ADAPTATION
Matthieu Cruciani

AVEC
Pierre Maillet ; Emilie Capliez
Matthieu Desbordes ;
Eléonore Dubois (en remplacement d'Emilie Capliez)

SCÉNOGRAPHIE
Marc Lainé

LUMIÈRES / RÉGIE GÉNÉRALE
Rona Bernard

COSTUMES
Laure Mahéo

DUREE : 1h10

©JA Raveyre

L'Histoire

Rapport sur moi est une traversée singulière et personnelle des années 70 à la fin des années  90, des échos troubles de mai 68 à ce qu’on nomme présentement la post modernité. Traversée de fêtes et de musiques, d’appartements aux décorations évolutives, de maîtresses et de maladies, de tentatives de suicide, de fuite ou de disparition. Un voyage plein de lucidité et d’humour blanc, où l’écriture à vue de la petite histoire s’enchâsse dans la grande. Grégoire Bouillier y trace une mythologie individuelle et subjective. 

Dans cette autobiographie dissimulée en roman, l’auteur raconte une existence symétrique où enfance et âge adulte se répondent. Avec beaucoup de lucidité il subit les frasques de ses parents, les maux de l’enfance et une vie sentimentale particulièrement agitée. Avec toujours en tête la même question : que retirer de ses expériences ?

Le Spectacle

« Rapport sur Moi » est né du désir de Matthieu Cruciani de faire dialoguer dans un espace deux matériaux distincts, l’un roman et l’autre documentaire. Au texte de Grégoire Bouiller vient s’entremêler la retranscription d’un documentaire retraçant les aléas du groupe de rock Metallica pendant les 700 jours de création d’un de leurs albums. 

C’est en clandestin, paradoxalement, que s’invite Rapport sur moi dans «son propre spectacle». Son narrateur, Grégoire, est ici batteur le groupe, discrètement amoureux de la pianiste (qui n’en sait rien, bien sûr), et un peu jaloux du leader charismatique (cheveux longs et guitare, fatalement). Il y a deux représentations en une donc, l’une à la matière « réelle » subjective, l’autre à la matière documentaire, objective, les deux jouant de contrastes simultanés. 

La musique très présente vient teinter le récit.  Evoquant les époques traversées par les souvenirs du narrateur. Ainsi le spectacle s’articule-t-il aussi comme un concert, avec l’expression directe que cela suppose, cette énergie, cette ouverture.

©JA Raveyre

«  Lorsque je réalisai que cette rencontre reconstituait dans les moindres détails ce que mes parents m’avaient dit sur la manière dont j’avais attrapé des staphylocoques dorés, j’éclatai de rire. Et cessai aussitôt de désespérer d’un amour qui m’était apparu jusque-là invincible et funeste. Le choc amoureux qu’avait constitué notre rencontre était en réalité un choc toxique. »

Grégoire Bouiller

Ils en parlent

Le saisissement résonne comme l'une des lignes de force du projet

«

La mise en scène de Matthieu Cruciani offre un spectacle insaisissable et ondoyant, à la densité et au mystère prégnants. Une création maîtrisée, sans volontarisme spectaculaire, et qui révèle autant qu'elle amplifie la parole mouvante, ironique et profondément inquiète de Grégoire Bouillier.

»

Caroline Châtelet - Agôn - 16 Juin 2014

Le metteur en scène « désorbite » le roman en le replaçant dans un autre contexte

«

Matthieu Cruciani se libère du texte. En adjoignant un contexte, une profondeur non contenue dans le livre lui même, il s’éloigne du roman pour le faire ressurgir là où on ne l’attendait pas.  »

Aïnhoa Jean-Calmettes - Mouvement.net - 16 Mai 2014

Teaser

RAPPORT SUR MOI (G. Bouillier / M. Cruciani) - Teaser

Galerie

©

©JA Raveyre

©JA Raveyre

©JA Raveyre

©JA Raveyre

©Vincent Arbelet

©Vincent Arbelet

©JA Raveyre

Voir d'autres créations